L’audit SEO de A à Z

Avant de se lancer dans la mise en place d’un plan SEO (ou référencement naturel), il convient de faire un état des lieux précis pour ensuite adapter les différentes actions. C’est le rôle de l’audit SEO. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette étape cruciale dans la réussite de votre stratégie webmarketing.

 

L’audit SEO, de quoi s’agit-il ?

En règle générale, hormis pour les nouveaux sites web bien entendu, une stratégie de référencement est appliquée à un projet déjà existant. Il devient donc nécessaire de tenir compte de ce qui a été fait pour s’assurer que les nouvelles actions soient adaptées.

C’est à ce stade que l’audit SEO doit intervenir. Il va ainsi permettre d’analyser précisément les techniques de référencement naturel déjà mises en place, ainsi que l’environnement du projet, pour qu’un consultant SEO puisse ensuite déterminer une stratégie efficace.

Pourquoi faire un audit SEO ?

En termes d’optimisation SEO, chaque site internet est différent et mérite que les méthodes employées soient adaptées à ses particularités. Le secteur d’activité du site, la concurrence, ses fondations techniques ou les objectifs visés sont par exemple autant de critères à prendre en considération.

L’audit SEO va permettre de mettre en lumière les aspects négatifs qui limitent les performances d’un site dans les SERPs, à savoir les pages de résultats de recherche des moteurs. Si par exemple le site a été pénalisé par Google, le consultant SEO va devoir ajuster sa méthode pour contourner la sanction et ainsi obtenir des résultats malgré cette limite identifiée.

Les 4 parties d’un audit de référencement naturel

Pour être complet et efficace, un audit de référencement naturel doit se dérouler en 4 parties :

  • La partie interne : l’auditeur analyse ici l’ensemble des points relatifs au référencement naturel on-page. Cela concerne aussi bien l’architecture du site que la pertinence du contenu, les balises ou les mots-clés choisis pour optimiser le classement dans les résultats de recherche d’une requête.
  • La partie externe : ce sont les liens entrants, autrement appelés backlinks (voir ou ont été achetés les liens, sur des plateformes netlinking par exemple), et par extension la popularité du site, qui sont ici disséqués. L’audit de référencement naturel doit absolument identifier et supprimer les liens de mauvaise qualité, issus de sites ayant mauvaise réputation.
  • La partie technique : les fondations techniques d’un site sont responsables à hauteur de 20 % de la qualité de son référencement naturel. De nombreux aspects sont aussi testés, comme la vitesse de chargement des pages, l’ergonomie ou l’approche responsive.
  • La partie concurrentielle : l’audit SEO va également analyser les stratégies déployées par les concurrents d’un site, de manière à affiner son positionnement et lui permettre de les devancer dans les SERPs.

Les résultats de ces analyses sont ensuite présentées sous forme de recommandations. L’audit SEO va donc permettre de proposer des actions personnalisées pour un référencement naturel performant sur le long terme.

Plus d’informations sur https://www.agenceqwanturank.fr/